| Ruxandra Ibric Cioranu

Soprano




La voix de Ruxandra Ibric est tout à fait remarquable dans sa couleur, sa puissance, sa profondeur et son timbre qui lui confèrent un style tout à fait unique.

Présente sur la scène internationale, elle est reconnue tant pour ses qualités de maitrise et de technique vocale que pour ses qualités artistiques dans l’expressivité et l’inventivité de ses interprétations.

| En bref

● Diplômée en chant lyrique à l’Université Nationale de Musique de Bucarest dans la classe d’Eleonora Enachescu et de Rodica Crenicean
● Diplômée de musique baroque du Centre de Musique Baroque de Versailles
● Stages à l’Académie Händel de Karlsruhe avec Richard Wistreich et Jeffrey Gall puis à l’Académie Baroque d’Autriche avec Ute von Garczinski, Kai Wessel et Hermann Max
● Masterclasses avec Christine Schweitzer, Alain Buet etValérie Guillorit notamment
● Lauréate de l’Austria Barock Akademie (Prix Tostmann Awards) et de la Fondation Nadia et Lili Boulanger

| Ses références

● S’est produite à Radio-France, à l’Opéra Royal et la Chapelle Royale de Versailles, au Théâtre du Châtelet, aux Invalides, au Palazzo Contarini
● Invitée au Festival de la Chaise Dieu, le Festival « Pour l’Amour de la Beauté » à Paris, le Festival de Musique Ancienne de Bucarest
● A chanté sous la baguette de Ton Koopman, Christophe Rousset
● S’est produite avec l’Orchestre Philarmonique de Radio France, le « New European Philarmonic Orchestra », Les Talents Lyriques
● Sa discographie compte six CD essentiellement sur des œuvres du répertoire baroque et contemporain

[…] Ruxandra Ibric Cioranu impressionne de par la fluidité de sa voix dans les vocalises de « Rêve et Lune », « La Féérique et Pierrot » et « Music at Moonrise/Lunaris »[…] Colin Clarke

Fanfare Magazine , Sortie du CD Lunaris sur des oeuvres de Jonathan Östlund en 2016

| Sa biographie

Ruxandra Cioranu découvre la musique à l’âge de 7 ans, lorsqu’elle intègre le chœur d’enfants Allegretto de Bucarest, sa ville natale. Son parcours musical se poursuit naturellement avec une formation lyrique au lycée Dinu Lipatti (entre 1993 et 1997) dans la classe de Georgeta Ionescu et à l’Université Nationale de Musique de Bucarest dans la classe d’Eleonora Enachescu et de Rodica Crenicean. Elle y obtient  le diplôme en chant lyrique en 2003.

Sa passion pour la musique baroque l’amène à suivre des stages à l’Académie Händel de Karlsruhe avec Richard Wistreich et Jeffrey Gall puis à l’Académie Baroque d’Autriche avec Ute von Garczinski, Kai Wessel et Hermann Max.

En 2004 elle obtient une bourse de spécialisation de trois ans au Centre de Musique Baroque de Versailles, à l’issue de laquelle elle obtient le diplôme de musique baroque.

Parallèlement, elle reçoit les conseils éclairés d’éminents professeurs et artistes lyriques internationaux: Christine Schweitzer, Alexandra Papdjiakou, Alain Buet, Valérie Guillorit, Maarten Koninsgberger. 

Lauréate de l’Austria Barock Akademie (Prix Tostmann Awards) en 2003 et de la Fondation Nadia et Lili Boulanger en 2008, elle se produit sur les scènes françaises et internationales telles que Radio-France, l’Opéra Royal et la Chapelle Royale de Versailles, le Théâtre du Châtelet, les Invalides, le Louvre, la Péniche Opéra, la Basilique Sainte Clotilde et la Bibliothèque Polonaise à Paris, l’Arsenal de Metz, le Théâtre d’Orléans, l’Abbaye du Mont St Michel, l’Abbaye Saint Georges à Saint Martin des Bois, la Basilique Notre Dame de l’Épine (France), l’Ambassade de France, l’Athénée Roumain,

 le Château Banffy, l’Église luthérienne à Bucarest, le Théatre Alexandru Davila à Pitesti (Roumanie), l’Abbaye de la Cambre à Bruxelles, la Cathédrale Notre Dame de Luxembourg,  l’Institut Culturel Roumain à Londres et à Berlin, ou encore le Palazzo Contarini, le Palazzo Gradenigo et la Serra dei Giardini à Venise.Elle est invitée à de nombreux festivals renommés tels que le Festival de la Chaise Dieu, le Festival « Pour l’Amour de la Beauté » à Paris, le Festival Fortuna, le Festival di Mezzaestate de Tagliacozzo, le Festival de Musique Ancienne de Bucarest, le Festival du Film Historique de Râsnov, le Festival de Musique Ancienne de  Miercurea Ciuc et le Festival Fân Fest à Rosia Montana (Transylvanie, Roumanie).

Elle prend part à de nombreuses tournées internationales comme le spectacle « Tryptique roumain » mis en scène par Ilinca Gheorghiu à Bruxelles, Londres, Berlin et Venise en 2008, une tournée à Prague et  Dresde en 2010 autour de la Missa Omnium Sanctorum de Jan Dismas Zelenka, le spectacle « Orient Baroque Express » en Roumanie et à Venise en 2013 et 2014, et plus récemment le spectacle « Voyage Baroque » en Transylvanie en août 2015

Au cours de sa carrière, elle chante sous la baguette de chefs renommés comme Ton Koopman, Christophe Rousset, Vaclav Lux, Ketil Haugsand, Jean-Michel Hasler, Jérôme Corréas et Olivier Schneebeli, Lorenzo Tozzi, Riccardo Araujo, Jean-Christophe Leclère, Adrian Butterfield et collabore avec des musiciens tels que Leontina Vaduva, Viorica Cortez, Claude Delangle ou encore Damien Lehman. Elle se produit avec l’Orchestre Philarmonique de Radio France, le Romabarocca Ensemble, le Collegium 1704, l’ensemble « Il Gardellino », le « New European Philarmonic Orchestra », Les Talents Lyriques, l’ensemble « Cordis&Organo », l’ensemble « London Schubert Players »…

Sa notoriété grandissante intéresse la radio, en particulier le programme « Dans la Cour des Grands » sur France Musique qui l’invite à participer à son émission en 2007.

Sa discographie compte déjà six enregistrements dont trois pour le label français de musique baroque K617 sur « La sortie d’Egypte » d’Henri Joseph Rigel sorti en 2007, « Grands Motets » de Lully et « Un voyage au cœur des opéras » du même compositeur, tous deux sortis en 2005, un CD pour le label Alpha sur « Le vœux de Louis XIII » de Nicolas Formé sorti en 2007, un enregistrement pour le label Outhere SA sur « Renaud » d’Antonio Sacchini sorti en 2012,  un CD pour le label de musique contemporaine RMA dans le cadre de « Invitation to composers » dans « Sea, shore and tide » Peter Nickol en première exécution mondiale.

Plus récemment, elle prends part à un grand projet de musique contemporaine « Lunaris » autour de la musique du compositeur suédois Jonathan Östlund et participe à l’enregistrement d’un double CD en première exécution mondiale ; sortie prévue pour avril 2016 pour le label Divine Art.

C’est un honneur et aussi une joie de vous recommander Mlle Ruxandra Ibric tant ses qualités enthousiasment. Commençons par la voix qui par ses qualités lyriques (projection, richesse de timbre, couleur, puissance) et par ses qualités techniques (soutien, endurance, vélocité, souplesse…) peut assurer à Mlle Ibric un bel avenir dans le monde de la musique lyrique. Avec un bel outil il faut un bon artisan. Mlle Ibric est une artiste; elle chante, on oublie l’outil, la technique au profit d’un résultat sonore qui nous transporte et émeut. Sa discrétion et sa modestie nous assurent qu’elle a les pieds sur terre et qu’elle sait recevoir encouragements et soutiens.

Alain Buet

Baryton et Professeur , Conservatoire National Supérieur de Paris

J’ai pu constater ses immenses qualités vocales et artistiques au cours des master class que j’ai pu donner au Centre de Musique Baroque de Versailles ainsi qu’à Paris. J’ai apprécié ses magnifiques progrès dus à un travail très sérieux et régulier au cours de nos différentes rencontres. Ruxandra Cioranu a déjà acquis un excellent savoir faire dans le domaine du chant, elle a montré également un grand amour pour la culture française.

Valérie Guillorit

Soprano et Professeur, Conservatoire National Supérieur de Paris

Atelier Vocal Départemental
Camerata Vocale de Brive
Orchestre Forum Sinfonietta
Orchestre des Jeunes de Corrèze (ODJC)
 
Solistes : Ruxandra Ibric Cioranu (soprano), Hélène Moulin (alto), Sébastien Obrecht (ténor) & Christian Helmer (baryton)
 

 

Direction : Jean-Michel Hasler 

Tiberiu BREDICEANU Cine m'aude cantand (Qui m'entend chanter) avec Claude Delangle, saxophone père Emilian Marinescu, violon et Ioana Brok, piano

Les solistes, le tenor Mircea Ciurez (Corpo), la soprano Ruxandra Cioranu-Ibric (Anima) et le basse Sorin Dumitrascu (Tempo, Mondo et Consiglio), impécables tous les 3, avec des voix nobles, maitrisant parfaitement la science rare de l’ornementation.

Article original

Radu Radescu

Journaliste, Festival Miercurea Ciuc

PARIS Eglise Saint Sulpice Festival Pour l’amour de la beauté

VENISE Tryptique roumain

PARIS Eglise Saint Sulpice Festival Pour l’amour de la beauté

VENISE Tryptique roumain

VENISE Tryptique roumain

Les prestations de Ruxandra, d’une interprétation des plus sophistiquée, montrent une voix exceptionnelle [variété et timbre] et de l’esprit, qui brille toujours à travers ses choix musicaux; en allant de la Musique ancienne; traversant la période Romantique jusqu’aux explorations Contemporaines Classiques.

Jonathan Östlund

Compositeur