| Jean-François Gonzales-Hamilton

Chef d'orchestre




Plus de quarante ans au service de la musique et de la culture par des activités de chef d’orchestre, professeur de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Versailles, violoniste, compositeur, auteur d’ouvrages musicaux et pédagogiques.

Il est Lauréat de la Fondation de France 1983 en tant que compositeur et Chevalier des Palmes académiques depuis janvier 2010.

| En bref

● Diplômé du Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris en violon, musique de chambre, direction d’orchestre, analyse musicale, histoire de la musique, harmonie et contrepoint
● Spécialisation en direction d’orchestre aux Etats-Unis
● Lauréat de la Fondation de France en tant que compositeur
● Chevalier des Palmes académiques

| Ses références

● A dirigé les concerts de Musique en la Sainte-Chapelle (Paris) pendant 12 ans
● A dirigé le concert officiel donné en présence du Président de la République et du Chancelier d’Allemagne fédérale pour le XXe anniversaire du Traité franco-allemand de coopération
● A également dirigé pour la Télévision française (Musiques au cœur d’Ève Ruggieri, Tout le monde le sait de Jacques Martin)
● A été invité à diriger en Chine, en Inde, en Corée et en Russie
● Auteur d’ouvrages musicaux et pédagogiques : auteur d’une méthode de violon et d’alto en deux volumes qui est la plus utilisée dans les pays francophones et au-delà (plus de 50 000 exemplaires en circulation).
● A été pendant plusieurs années un des plus jeunes musiciens de l’O.R.T.F/Radio-France
● A été invité par l’Orchestre Colonne, l’O.S.R. notamment

Jean-François GONZALES-HAMILTON est l’un des plus actifs parmi les musiciens de la génération actuelle. Il consacre son talent à quatre domaines principaux :  

– la direction d’orchestre (avec une expérience de 779 concerts, manifestations officielles, émissions de radio et de télévision à ce jour) ; il est directeur musical et chef de l’Orchestre Symphonique du Rail (Paris) depuis septembre 2009 ;

– le violon (en solo, en musique de chambre) ;

– la pédagogie (il est professeur de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Versailles depuis 35 ans, reçu premier au concours du C.A.) ;

– la composition (lauréat de la Fondation de France en 1983),  

ainsi qu’à la publication de nombreux ouvrages pédagogiques, transcriptions et arrangements.

C’est après de brillantes études générales, notamment en philosophie, qu’il s’est consacré à la musique, obtenant les meilleures récompenses dans huit disciplines, tant au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris qu’au Conservatoire National de Versailles et parachevant ses études de direction d’orchestre aux Etats-Unis.

Ses concerts et tournées ont mené J.-F. GONZALES-HAMILTON dans la plupart des pays d’Europe et du bassin méditerranéen ainsi qu’aux États-Unis, au Japon, en Chine, en Inde, en Corée et en Russie.

J.-F. GONZALES-HAMILTON parle français, anglais et russe ; il possède de bonnes notions d’italien, d’espagnol et de japonais.

| Chef d’orchestre

En tant que chef d’orchestre jean-François Gonzales-Hamilton a dirigé 779 concerts et autres manifestations musicales depuis 1977. J.-F. G.-H. a dirigé pendant douze ans les concerts de Musique en la Sainte-Chapelle (Paris) ; il a dirigé le concert officiel donné en présence du Président de la République et du Chancelier d’Allemagne fédérale pour le XXe anniversaire du Traité franco-allemand de coopération ; il a également dirigé pour la Télévision française (Musiques au cœur d’Ève Ruggieri, Tout le monde le sait de Jacques Martin) ; seul chef d’orchestre européen invité par le Festival d’Aspen (Colorado) en 1978. Il a récemment été invité à diriger en Chine (en avril 2010, septembre 2012, décembre 2012, novembre 2013, décembre 2013), en Inde (en août 2011, sous l’égide du Ministère des Affaires étrangères), en Corée (en mars 2013) et en Russie (en juillet 2015)3. Ces concerts, tournées et classes magistrales sont autant d’occasions de faire connaître et de répandre la musique française.

BASILIQUE SAINTE-CLOTILDE CREATION MONDIALE DE LA « SINFONIA-SACRA » DE PHILIPPE MAJORELLE

[…] L’orchestre de NEW-SYMPHONY, sous l’experte direction de Jean-François GONZALES-HAMILTON, a souligné toutes les qualités essentielles de cette « SINFONIA-SACRA », évitant les redondances et le pathos. Auparavant, cet orchestre avait interprété un délicieux Divertissement n°ll de Mozart, hors d’œuvre qui préparait somptueusement la création de Philippe MAJORELLE.

[…] Là encore, Jean-François GONZALES-HAMILTON dirigea magnifiquement son orchestre, ayant un sens remarquable de l’équilibre sonore, sachant mettre en valeur la générosité de cette orchestration, la beauté respective des divers instruments.

Article original

Invitation à la Musique

29.04.1988, Musique et Tradition

| Pédagogue

En tant que professeur de musique de chambre au Conservatoire National de Région de Versailles et plus généralement dans le domaine de l’enseignement,  J.-F. G.-H. a été reçu premier au C. A. du Ministère de la Culture. Il a formé, en plus de trente ans, environ mille cinq cents jeunes musiciens professionnels dont à peu près 80 % d’étrangers. Ces étrangers, ainsi éduqués, deviennent des ambassadeurs de la pensée française. En outre, ils continuent à utiliser les ouvrages avec lesquels ils ont étudié et à diffuser la musique française.Beaucoup de ses anciens disciples occupent des postes dans des orchestres et des établissements d’enseignement musical importants, en France et à l’étranger. L’enseignement de J.-F. G.-H. va bien au-delà de la musique. Il est plutôt une quête de la Vérité (au sens philosophique du terme) associée à une véritable maïeutique : nombre de ses disciples n’appellent-ils pas J.-F. G.-H. Socrate ?

| Théoricien

En tant que violoniste, compositeur, auteur d’ouvrages musicaux et pédagogiques, J.-F. G.-H. est considéré comme un des rares théoriciens du violon moderne et fait autorité dans le domaine de l’enseignement de cet instrument. Il est l’auteur, avec un de ses anciens élèves, d’une méthode de violon et d’alto en deux volumes qui est la plus utilisée dans les pays francophones et au-delà (plus de 50 000 exemplaires en circulation). Après avoir été pendant plusieurs années un des plus jeunes musiciens de l’O.R.T.F/Radio-France, il a donné, comme violoniste, un très grand nombre de concerts, a participé à d’innombrables enregistrements (en particulier pour le cinéma), a publié sous son nom six disques commerciaux (dont un Grand Prix du disque), a joué sur France-Culture (Libre Parcours-Récital). En tant qu’artiste français, il a été invité deux années de suite par la compagnie japonaise Mitsui à jouer sur ses paquebots avec trois de ses anciens élèves. La compagnie Cunard l’a également invité à jouer sur le Queen Elizabeth II dans la même formation.

| Compositeur

En tant que compositeur, J.-F. G.-H. est Lauréat de la Fondation de France. Ses œuvres sont publiées, jouées en concert, radiodiffusées, enregistrées sur disque.

Tour à tour chef d’orchestre, violoniste, professeur de violon ou de musique de chambre, Jean-François Gonzales-Hamilton est sans nul doute un surdoué de la musique. C’est notamment au Conservatoire national de région de Versailles qu’il a acquis ce qui constitue sa force et son originalité: la diversité des talents, la pluralité des savoirs.

Article original

Ville de Versailles

| Ses activités actuelles

*Chef d’orchestre (779 concerts ou autres manifestations musicales dirigés de 1977 à aujourd’hui). Chef et Directeur musical de l’Orchestre Symphonique du Rail (Paris) depuis septembre 2009

*Professeur de Musique de Chambre au Conservatoire National de Région de Versailles depuis octobre 1978 (reçu premier au C.A. de Musique de Chambre pour les Conservatoires Nationaux de Région, en 1978)

*Chef du chœur de musique traditionnelle Rénanim (Paris)

*Violoniste (concerts en soliste, en formations de musique de chambre ou comme violon solo d’orchestre) 

*Compositeur (œuvres publiées, jouées en concert, radiodiffusées, enregistrées sur disque)

*Auteur d’une méthode de violon et d’alto publiée aux éditions Henry Lemoine : 2 volumes parus en octobre 1991 et janvier 1995, transcription pour alto parue en septembre 1994 et octobre 1999 ; auteur de vingt-six études pour violon parues aux éditions Henry Lemoine en janvier 1996  

| Ses études musicales

*CONSERVATOIRE NATIONAL SUPÉRIEUR DE  MUSIQUE DE  PARIS :

-Premier Prix de Violon, 1971

-Prix de Musique de Chambre, 1971

-Prix de Direction d’Orchestre, 1978

-Prix d’Analyse Musicale, 1978

-Première Médaille de Solfège, 1969

-Médaille d’Histoire de la Musique, 1968

-1er cycle d’Harmonie et de Contrepoint, 1970-1972

*CONSERVATOIRE NATIONAL DE  RÉGION DE  VERSAILLES :

-Prix d’Honneur (Violon) de la Ville de Versailles, à l’unanimité, 1967

-Première Médaille de Musique de Chambre, à l’unanimité, 1967

-Médailles de Trompette (1967) et d’Harmonie (1969)

Un concert « royal » … à la Chapelle Royale

[…] Le chef d’orchestre était Jean­François-Gonzales Hamilton, fondateur de l’ orchestre en 1980. C’est également un vio­loniste prestigieux, un profes­seur hors normes et depuis septembre 2009 le chef del’ or­chestre symphonique du Rail.

Article original République du Centre

16.06.2010

| Ses activités artistiques antérieures

*Direction d’Orchestre et Violon :

-Violoniste de l’Orchestre de Chambre de l’O.R.T.F. / Radio-France (1972-1975) 

-Activités parallèles de chef d’orchestre et de violoniste depuis 1976

-Fondation de l’Orchestre Jean-François Gonzales (1977) 

-Séjour aux États-Unis à l’invitation du Festival d’Aspen (Colorado) pour participer au Symposium Erich Leinsdorf (1978)

-Direction de concerts avec l’Orchestre Jean-François Gonzales, l’Ensemble d’Archets Français (Musique en la Sainte-Chapelle), l’Orchestre Colonne, l’Orchestre Symphonique Franco-Allemand, entre autres, depuis 1979

*Pédagogie :

-Professeur de violon, classe d’orchestre, disciplines théoriques aux conservatoires municipaux de Chaville (92), Vélizy (78), Paris XXe et Paris XIXe, Malakoff (92), Gambais (78), Verneuil-sur-Seine (78), Suresnes (92), Villepreux (78) : 1968-2011

-Directeur d’une école de musique à Plaisir (78) : 400  élèves (1974-1976)

-Directeur de l’École de Musique de Villepreux (Yvelines) de septembre 2010 à décembre 2011

-Chef d’un chœur de la région de Versailles de janvier 1982 à février 1986

-Chef du chœur d’opérette les Palétuviens (Paris) (2010-2011)

-Conseiller pédagogique du Ministère de la Culture (nov. 1985-janv. 1986)

-Conseiller technique en informatique musicale à l’École Polytechnique (1986-1987)

*Discographie : 

-Noëls de France (Auvidis), 1979

-Messe « de Nelson » de Haydn (Auvidis), 1980

-Missa Gallica de B. Lallement (Auvidis), 1983 : Grand Prix Audiovisuel de l’Europe 1984

-Rhapsodies pour les jours de fête, d’A. Patrick (UMIP-Forlane), 1983

-Heiligmesse de Haydn (BNL), 1984

-Requiem (op. posthume) de Gounod (BNL 112947), 2007

-Messe de Noël de B. Lallement (BNL 112958), 2008

*Enregistrements pour les chaînes nationales de radio et de télévision :

-pour France-Culture : « Libre Parcours-Récital », en quatuor, 1977

-pour Antenne 2 : plusieurs émissions dont « Musiques au cœur », d’Ève Ruggieri, sur les musiques de film.

QUAND OFFENBACH TRIOMPHE

L’excellent orchestre ainsi consti­tué était placé sous la direction de Jean-François Gonzalès-Hamilton dont la réputation n’est plus à faire comme violoniste et chef d’orchestre et que les Versaillais connaissent bien.

Article original Toutes les nouvelles

08.02.1989

Musique pour le meilleur

[…] Sous le double signe de l’amitié et de la « musique pour le meilleur  » l’or­chestre Jean-François Gonzalès a charmé, conquis, enthousiasmé l’audi­toire. Un excellent divertimento, de Mozart préludait à une suite bien équi­librée. Vivaldi, souvent le mal-aimé des concerts, était à l’honneur ce soir. Enfin « réhabilité  » par des formations telles que celle de Jean-François Gonza­lès, « Il Prete Rosso  » illumine en pages colorées, les concertos qu’il a composés et que nous avons entendus ce soir avec un réel bonheur.

Une riche palette d’expressions

[…] Bach et Pachelbel, Rossini et Corelli, autant d’œuvres courtes mais pleines de poésie et de nuances éclectiques. Le jeune chef, Jean-François Gonzalès, sut diriger son « Canon » et « La Badine­rie » avec la joie qui l’anime au pupi­tre. Son visage s’éclaire dès les premiè­res mesures, il est omniprésent, avec le compositeur et les Interprètes. N’est-Il pas d’ailleurs lui-même auteur de « Blue Satin » et de « Page d’Album  » deux œuvres que le public du Montan­sier savoura pour leurs qualités subtiles et leur harmonie équilibrée ! Point de grandiloquence dans les prestations de ce soir, une expression émotive jointe à un souffle généreux, ont mis en exergue des « géants  » tels que Bach et Rossini.

Article original Toutes les Nouvelles

02.04.1980